La figuration libre : un mouvement artistique

La figuration libre : un mouvement artistique

Peinture conçue de libertés, la figuration libre véhicule des faits  concrets relatifs à la vie de société, à la sexualité, aux actes violents, au supplice  de la population, à ses contentements, à ses médiocrités et ses ampleurs, etc. 

mouvement-artistique.jpg

A travers leurs arts, les auteurs de figuration libre ont pris la liberté de faire apparaître  tous les aspects d’art sans frontière de culture ni d’origine géographique, ni d’hiérarchie de valeurs interculturelles. Les beaux arts et les arts appliqués, l’art cultivé et l’art originel, au fait, les arts de la figuration libre en  parlent à tour de rôle.

Les origines de ce mouvement artistique

Au début des années 80, un mouvement artistique s’est manifesté dans une situation où les arts ont contribué sérieusement dans la vie de la société. L’appellation « figuration libre » a été proposée par Ben Vautier, un artiste niçois et propriétaire d’une galerie à Nice (France). Ce dernier a invité Robert Combas, Hervé Di Rosa à exposer leurs œuvres dans sa galerie d’art lorsqu’il s’est aperçu que ces artistes ont réalisé des arts figuratifs. Finalement, François Boisrond et Remi Blanchard ont rejoint le mouvement artistique, suivis par le photographe Louis Jammes en 1984 et par Buddy sculpteur en 1985.  

Des références historiques montrent que le graphiste Hervé Perdriolle et Bernard Lamarche Vadel sont  également promoteurs du mouvement artistique  en réunissant ces mêmes artistes de la figuration libre et organisant la fameuse exposition « Finir en beauté ».

La liberté de la figuration libre

Les artistes de la figuration libre, essentiellement des peintres, ont fait référence aux arts populaires où Hervé Di Rosa oriente ses œuvres pour démontrer monstres et robots, où Roberts Combas insiste sur l’art brut et sur la culture africaine et arabe, où Rémi Blanchard développe les contes, légendes et cirques et François Boisrond se spécialise dans la publicité et dans les objets industriels. 

figuration-libre.jpg

Ben Vautier a proposé en 1981 les principales caractéristiques des œuvres exposées, à savoir : la provocation anti-culture, l’art brut et la figuration libre et la folie. En résumé, la figuration libre aspire  personnalité, liberté totale,  amusement, décontraction et ne renonce pas à  ses instincts primitifs. Ce mouvement est une volonté de culture